Cheveux blancs

Les cheveux blancs, un signe du temps qui passe. Certains y font face à coup de couleurs improbables, d’autres assument pleinement ce changement.

Les cheveux blancs, comme un message qu’on a jusqu’ici tenté d’ignorer.
Une piqure de rappel pour nous faire comprendre que de l’eau a coulé sous les ponts, et qu’on ne s’en est pas franchement rendu compte.

Alors si on refuse l’évidence, on va user, voire abuser de subterfuges pour les faire disparaitre.
En général, on opte pour une bonne teinture camouflage.
Bon, pour un mec, le noir corbeau ça fait vite « vieux-beau, personne n’est dupe ».

Moi je me souviens que je les arrachais.
Oui car ça me semblait être une erreur, un peu comme si on s’était trompé de destinataire.

cheveux blancs
Illustration Cheveux blancs

Je me souviens de la chanson de Renaud « Putain d’cheveu blanc« .

Mais aussi du livre de Jean-Louis Fournier « to/2OMecQA » target= »_blank » rel= »noreferrer noopener »>Mon dernier cheveu noir« .

Aujourd’hui je pense que chez une femme c’est beaucoup plus accepté, ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques années. Sophie Fontanel a beaucoup communiqué sur le sujet, en évoquant les réactions auxquelles elle a été confrontée.
J’ai été témoin de ça avec ma maman quand elle a elle aussi décidé de cesser les teintures en tous genres.
Je pense qu’elle a été énervée par les commentaires de son entourage qui ne se gênait pour lui dire que ça la vieillissait, que ce n’était pas possible de faire une chose pareille. Le pire c’est que je pense que ça lui a fait de la peine.

Et moi alors dans tout ça ?
Je n’ai pas encore cette tignasse grise sur la tête !
Mais que ça va super bien à Nicola Sirkis d’Indochine !