Supporter de foot malgré moi

J’admets être le premier surpris concernant ma ferveur et mon enthousiasme devant l’équipe des Etats-Unis, et particulièrement pour Megan Rapinoe.

Pour tout vous dire, je ne pensais pas regarder les matchs. Ca ne m’intéressait pas. J’étais à peine au courant. De toute façon, je regarde très peu le foot. Seulement les grandes compétitions, la coupe d’Europe et la coupe du Monde.

Oui d’accord, il s’agissait bien ici de la coupe du monde.
Mais avec des femmes !
DES FEMMES !

Ok, j’étais alors en mode Zemmour.

Fan de Megan Rapinoe
Dessin sur Procreate
Fan de Megan Rapinoe
Un fan déçu : moi
Croquis au stylo
Croquis au stylo

Rapinoe et l’équipe des USA

Bon en même temps, je me suis guère passionné pour les autres équipes. Désolé les Françaises.

Non mais quand tu regardes les USA jouer, tu comprends vite leur professionnalisme par rapport aux autres équipes. Au niveau du jeu, mais aussi au niveau de la communication. Tu vois que c’est une très grosse machine. Les réseaux sociaux elles connaissent.

Et puis après, le naturel des joueuses fait le reste.

Franchement, comment ne pas succomber.
Megan Rapinoe qui célèbre son but les bras largement ouverts et qui devient aussitôt un mème sur internet.
Alex Morgan qui mime le petit doigt levé la dégustation d’une tasse de thé, après son but face à l’Angleterre.

Fan de Megan Rapinoe
Demi-finale : un match sans Megan Rapinoe

Après leur retour aux USA, je ne suis pas sûr de totalement adhérer aux prises de position de Megan Rapinoe. Ça faisait évidement parti de son charme et de sa personnalité. Et je continue à penser qu’elle et ses coéquipières ont fait beaucoup plus pour la cause des femmes que bon nombre de féministes aux discours souvent stériles.
Mais je me demande si depuis elle n’en fait pas un peu beaucoup.
Ca ne serait pas la première fois qu’un personnage public devenu si rapidement populaire se laisse piéger par le jeu médiatique et finisse par se caricaturer lui-même.

Refaire de la BD

Ces temps-ci je me dis que j’aimerais bien refaire de la BD. Même si en vérité c’est ce sur quoi je travaille actuellement. Mais il s’agit d’une commande, et c’est sur Illustrator, ce n’est donc pas tout à fait la même chose.
Le dessin vectoriel, je trouve que ça colle parfaitement à un certain type de projets, et moins à d’autres.
Je préfèrerais quelque chose de plus spontané, plus lâché. Et l’iPad s’y prête parfaitement.
Je vois passer pas mal de BD sur Instagram, généralement sous forme de strips. Ca me plait bien ce format court. Quatre cases c’est bien. C’est facilement gérable.

Strip BD personnel

Il faudrait peut-être que ça soit encore un peu plus cohérent avec mes illustrations de ces derniers mois. Ce qui ne semble pas être encore tout à fait le cas.
Je pense qu’il ne faut pas hésiter à tester des trucs. Et voir où ça nous conduit. De toute façon ça finit toujours par donner quelque chose. On peut être extrêmement déçu par le résultat, ou au contraire, agréablement surpris par ce qu’on a sous les yeux.

Quoi qu’il en soit, c’est toujours une erreur de ne rien tenter. Ne rien faire est jamais la bonne solution.

Leave a Reply

Your email address will not be published.